Noyoboya

Ecologiquement asocial.

Et oui !

 

C'est curieux comme le matraquage propagando-tatiste sur le changement climatique peut avoir chez moi l'effet exactement contraire celui recherch.


Plus on me gave de Yann Arthus-Bertrand, Al Gore ou Nicolas Hulot sur fond de Time for Climate Justice... moins j'y suis sensible.

On peut mme dire que j'y deviens rsolument rfractaire

 

D'autant plus que la faon dont on empche de s'exprimer (voire fait taire) ceux qui essaient de soutenir une autre thse me laisse supposer que les tenants de cette vrit verte (supposment drangeante) sont conscients du vide de leur message et - de peur de se voir contredits - interdisent un autre discours.

 

Je ne veux pas me plier ce diktt colo punitif.  Ce Vert est du mme noir que fut l'Inquisition en son temps. Une reprise en main idologique. Imposer une pense et chasser toutes les autres sur le mode "je suis oppos toute autre ide que la mienne et je me battrai pour l'empcher de s'exprimer".

Le pire est que tout le monde suit comme un seul homme, comme un mouton.


Le simple fait qu'un service ou bien identifi comme "cologiquement correct" suffit me le faire fuir. Je finis par trouver pitoyable cet colo-business qui remplit les rayons de supermarch et tunnels publicitaires.

 

Le discours sur les modes de transports est - ce titre - assez instructif. Ce n'est mon avis pas le moteur explosion de nos voitures (forcment) gloutonnes et polluantes qui drange. Je verrai plutt quelque chose comme l'opposition de l'"individuel" par rapport au "collectif".

 

Organiser le transport en commun de telle sorte qu'il soit la rfrence et la prfrence revient d'une manire ou d'une autre contrler le dplacement des uns et des autres.


Par un mode de transport individuel, je vais o je veux quand je veux sans trop de contraintes. Avec un mode de transport collectif, je ne vais que l o on me permet d'aller, quand on me permet d'y aller.

 

Rduire les possibilits de dplacement pour rduire les vellits de libert, rendre difficile voire impossible les dplacements "longue distance", rallonger les distances au point que d'ici quelques annes, 20 kilomtres seront un priple long et risqu.

 

Si demain on inventait le vhicule personnel absolument non polluant, il resterait dcri par les Chemises Vertes au nom de son principe individuel et non pas collectif.

 

Il faut bien le reconnatre : l'avenir de la plante de la galaxie et de l'univers dans son ensemble m'indiffre totalement. Tout a est apparu et disparatra qui qu'il se passe, de la faute de l'humanit ou pas. On ne reculera l'chance que d'un infime dlai une poussire dans le temps l'chelle stellaire.

 

L'espce humaine est apparue au hasard des caprices de la nature et disparatra de la mme manire.


19/10/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour