Noyoboya

Le Jeu de la Mort ce soir sur France 2, qui va regarder ?

JE !

Pire, je vais mme l'enregistrer pour n'en louper aucune miette.
Voyeurisme, hurleront certains.
Oui, si vous voulez.

En fait, je voudrais voir la gueule que font ceux qui croient envoyer le jus quand ils l'envoient... juste parce qu'on leur en donne l'ordre. Je voudrais voir quel moment ils auront le trait de gnie qui les fera dsobir l'ordre reu. Et sur ce point, je ne me fais aucune illusion.
J'en suis constern l'avance.

Le principe n'est pas nouveau, on le connait avec l'Exprience Stanley Milgram, rvle au grand public dans le film - excellent soit dit en passant - de Verneuil "I comme Icare" (avec Y.Montand).

Mais cette exprience a aujourd'hui une bonne quarantaine d'annes et beaucoup ne la connaissent pas, n'en ont jamais entendu parler ou l'ont oublie. L'intrt de cette mission, c'est qu'elle va remettre l'exprience Milgram sous ldes feux de l'actualit et de la renomme en s'emparant de tous les codes de la tl ralit... donc des codes familiers un grand nombre de tlspectateurs.

Et la vue de cette mission, on va encore s'apercevoir que le systme nazi, les fascismes de toutes couleurs et toutes obdiences, les horreurs gnocidaires Rwandaises ou Yougoslaves pourraient se rpter n'importe o, n'importe quand parce que la sauvagerie et l'horreur font partie de l'humain... au mme titre que l'humanisme et la gnrosit, d'ailleurs.

a donne notamment rflchir sur :
- l'obissance aveugle l'autorit sans chercher remettre en question sa lgitimit.
- la pression de l'autorit du groupe sur le libre arbitre personnel.
- l'abdication de ses propres valeurs et responsabilit personnelle au profit d'une autorit suprieure.
- la souffrance qu'on est prt infliger parce qu'on en a reu l'ordre.

Il y a quand mme un truc que je me demande : comment des gens ont ils pu rpondre prsent ce genre de truc sachant qu'ils allaient envoyer du courant (jusqu' un choc potentiellement mortel) un pauvre gars qui ne leur avait rien fait.

M'tant pris moi mme quelques chtaignes au 220... et sachant quel point a ne fait pas du bien... je suis le dernier qui il faudrait demander de participer ce genre de connerie.

Pour ceux que ce sujet intresse, je conseille aussi deux films allemands : Das Experiment (L'Exprience en Franais avec Moritz Bleibtreu) et Die Welle (La Vague). C'est absolument difiant et a me fait avoir d'normes craintes sur la capacit de nuisances de l'espce humaine.

Une remarque quand mme l'attention des concepteurs de cette mission, et l'attention de tous ceux qui sont passs ct d'une faute rpte d'accord de temps dans la bouche de Tania Young : on ne dit pas le jeu exige "que vous continuez", mais "que vous continuiez".
Quelle bizarrerie que ce subjonctif.


LA SUITE.

Bon, hier aprs midi, j'ai regard le "jeu" et le dbat qui a suivi. Je trouve qu'en reprenant tous les codes des jeux tl pour les appliquer l'Exprience Milgram, Christophe Nick a eu le mrite de dmontrer quel point - quand on le prpare bien et quand on le met en condition - l'tre humain abolit compltement son propre jugement pour se mettre dans ce fameux "tat agentique" par rapport une autorit qui l'exempte de toute responsabilit dcrit en plateau ("Nous assumons toutes les consquences" insiste l'animatrice Tania Young de multiple reprises).

Il y en a quand mme qui il faut du temps pour se retourner contre l'autorit. Le truc qui fait froid dans le dos est que ceux qui sont alls jusqu' administrer la dernire chtaigne n'en on retir aucun plaisir et ne sont - dans 100% des cas - pas des sadiques ou des gens qui prennent plaisir la souffrance des autres.

D'ailleurs dans une variante o l'animatrice du jeu a laiss les "questionneurs" seuls - donc sans cette autorit qui rappelle sans cesse l'ordre - 75% ont d'eux mme quitt le jeu, mettant un terme la souffrance suppose du candidat dans sa cabine.

Un sujet n'a pas t abord : le dpersonnalisation du "questionneur". A aucun moment Tania Young ne l'appellera par son nom. Seulement par sa fonction de "questionneur", coupant ainsi toute relation interpersonnelle et tout lien humain.

Comme si le fait de ne plus tre nomm mais simplement appel par une fonction dpersonnalisait encore plus l'tre humain.

J'aurais bien aim avoir sur la question l'avis des deux philosophes en plateau.

Enfin je terminerai par un regret concernant deux invits : Jean-Marc Morandini et Isabelle Morini-Bosc... qui ont rivalis d'une insupportable prtention, notamment face David Abiker... qui Morandini a quand mme balanc qu'il tait le "seul se croire intressant".

De fait... Abiker tait le seul "dcrypteur" de cette tl tre vraiment intressant. Lui, au moins faisait de la vraie analyse en profondeur dans "Arrt sur Image". Autant je dtestais le parti pris "gauchisant" de D.Schneidermann (tirant systmatiquement sur les tls prives)... autant je trouvais passionnant le principe d'une mission qui dmythifie le petit cran.

Alors que je ne trouve aucune lgitimit Morandini ni Morini-Bosc.

Le premier reste - pour moi en tout cas - celui qui a commis "Tout est possible". Et ce qu'il fait sur Direct 8 est tout sauf intressant. Il a beau dclarer que "La Ferme, c'est chiant"... chaque soir il lui offre une tribune et ne parle que de a au milieu de chronique people et commentaires niaiseux sur les sries TV. J'attends - ce n'est qu'un exemple - que des journalistes spcialiss (genre Alain Carraz) vient mettre en lumire les parallles vidents qui existent entre Le Prisonnier (avec P.McGoohan) et Lost

Quant de Mnibus, je ne suis pas sr que sa paire de seins et le fait d'avoir travaill avec Sbastien Cauet la qualifient comme experte en la matire.

Concernant Isabelle Morini-Bosc... je trouve ses papiers dans TV Magazine Ouest (le supplment TV de Ouest-France) compltement illisibles et puants de prtention.

Ces deux l face D.Abiker... c'tait "Closer" et "50 minutes Inside" donner des leons de journalisme au Monde ! Risible et pathtique la fois.



18/03/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour